Témoignages

Pour laisser un témoignage merci d'utiliser l'espace "commentaire" au bas de la page :

 

« L'apprentissage de la méditation partagée change pleins de petites choses au quotidien. La méditation continue bien après l'atelier. C'est par bribes tout au long de ma journée, de ma semaine, quand je me pose sur mon coussin à la maison. C'est la beauté des chants d'oiseaux tout les matins que j'entends avec intensité , c'est la beauté de la nature quand je me pose dans ma voiture pour déjeuner, c' est aussi la petite compréhension des pensées actives et nuisibles , des émotions, de la facilité de mon esprit à m'embarquer !! C'est aussi l'amour, un certain détachement. Je sais que le chemin est long mais en ce qui me concerne peu importe parce que je suis sur le chemin !! yes !!! » Béa C. Clisson

 

« Bonjour, j'ai été captivée par les propos de Dolano. Ce qu'elle rapporte est ce que je recherchais sans savoir comment faire. Aujourd'hui, je peux dire que je commence à être en accord avec ma nature. Je souffrais de certaines pensées, situations, relations etc.... c'est difficile de se rendre compte que pleins de choses nous accaparent avec ce sentiment que l'on n'y peut rien y faire, or, c'est tout le contraire. C'est ce que m'apporte la méditation Aujourd'hui. Je peux dire que j'ai enfin les idées claires pour continuer en toute sérénité ma route sur le chemin de la vie ». Seher B. Boufféré

 

« La méditation guidée nous a permis de changer notre attitude sur place, de voir au delà des conditionnements. Ce n'est pas qu'une révélation, c'est une transformation, une ouverture de l'esprit sur la capacité au rebond.

La douleur physique et le douleur morale empruntent les mêmes chemins, cohabitant ensemble. Elles s’interconnectent : si le corps se sent mal, l’esprit devient malade aussi. La méditation guidée donne à voir cela. Quand l’esprit n’est pas affecté par un corps meurtri, il développe une capacité nouvelle d’amélioration de son état. Il n’y a que la méditation guidée qui me l’a indiqué ». Frank B. Boufféré

 

« Pour moi, la méditation est un moment de sérénité, un moment où mon esprit et mon corps sont en parfaite harmonie. J'ai l'impression au moment où je médite que plus rien n'existe et que le temps s'est arrêté. Un vrai moment à soi ». Anita T. Clisson 

 

« Débutante en méditation et une année rythmée par des absences il m’est encore compliqué d’exprimer mes ressentis. Pour autant, j’ai pu remarquer qu’entre les cours, les conseils et ma propre pratique (qui n’est pas quotidienne) un calme, une sérénité un apaisement s’installent. C’est déjà beaucoup. Merci Gaël et merci au groupe avec qui la découverte est intéressante et belle ». Nathalie C. Rezé

 

« Bonjour !
J’ai lu vos précisions à propos de la posture. Je suis un « bébé » méditant, car il n’y a qu’un an et demi, que je pratique très assidûment. Après le travail le soir vers 19 h pendant 45 mn et le matin une 10ene de mn. Au début je méditais sur un voltaire, dos suivant le biais du dossier. Puis je me suis interrogé sur la bonne posture. Les différents sites consultés et les ouvrages évoquent la nécessité d’une verticalité du dos. Ainsi je m’y suis astreint fesses calées sur le fond d’une chaise et dos bien droit. Les vingts premières minutes sont relativement acceptables puis finalement la douleur au dos devient envahissante et en fait occupe l’espace entier de ma pleine conscience. Pourtant j’ai insisté. Résultat des tensions sont aussi apparues dans mon épaule droite et une douleur presque brûlante au niveau d’une vertèbre au milieu du dos. Bien que pas très « académique » aujourd’hui je cale toujours mon bassin bien sur le fond de mon siège et positionne entre mon dos et le dossier deux coussins pour le soutenir . Mais je suis un peu déstabilisé car bien que mon engagement à continuer ma pratique soit fort, il m’est arrivé lors d’une séance douloureuse de tout arrêter. Aussi votre message et vos conseils sur la posture m’ont rassuré. Pour le reste, votre école est un peu loin de mon lieu d’habitation. Je vis près de Tours. Merci en tout cas de vos conseils et bonne continuation. Meilleures pensées ». Joseph B. Tours

8 commentaires sur “Témoignages

  1. Mon premier stage de méditation
    Une arrivée de bonne heure sur Clisson (et oui, 9 heures pour moi par un samedi matin est une heure matinale) un ciel bleu, le soleil, la brume sur la Sèvre en passant le pont du nid d’oie, je trouve sans difficulté aucune le bourg du Bois Cornu. Si ce n’est pas un bon début de matinée tout ça.
    Sans aucune difficulté également, l’échange s’installe naturellement avec les autres participants.
    Le sol tapissé de feuilles couleur automne, je découvre la yourte où va se dérouler notre stage, accueillante et chaleureuse.
    Bien installés sur des bancs ou des chaises, nous commençons notre première méditation, identique à celle pratiquée en cours, guidés avec bienveillance par Gaël.
    Méditer en groupe est réellement porteur. Calme, apaisement, douceur se ressentent.

    Puis arrive la pause. Quelle bonne idée, Gaël, de nous en avoir fait profiter en faisant cette petite promenade dans Clisson.

    3ème partie, notre échange sur le thème « Quel est le processus précis de la méditation ? »
    Parler du corps-esprit, n’est pas encore à ma portée, aussi être dans une position d’écoute à été très intéressant. Puis doucement, l’échange dépasse le thème et si nous ne connaissons pas, il se passe un moment que l’on pourrait presque appeler « confidences sur notre méditation ».
    C’est aussi le but d’un échange de pouvoir faire un petit crochet.

    Dernière partie, départ immédiat sur une méditation silencieuse.
    Et là, participer régulièrement au cours de méditation guidée, avoir des techniques prend tout son sens, son importance.

    Pour finir, l’association se nomme La Petite Voie ou La Petite Voix ?
    Quoiqu’il en soit, le nom est bien porté pour un tel atelier. Cette matinée a été riche.
    Ravie d’avoir fait votre connaissance, Merci à tous, Merci Gaël.

    1. Merci Nataly pour ce retour détaillé sur la demi-journée du stage de perfectionnement. Ravi de voir que celui-ci vous a été bénéfique et que vous en avez appréciée chaque étape.
      À force de pratiquer le fonctionnement du corps-esprit va devenir de plus en plus clair, tout va d’ailleurs s’éclaircir. La mise en place de la Méditation personnelle est la clef.

    2. Bonsoir à tous,

      Je suis sur ou dans l’atelier méditation depuis 1 an et 1/2. J’en ai vu les effets de manière très concrète : je me suis aperçu que lorsque certains mots étaient prononcés ou que certaines situations se présentaient, ma mâchoire se crispait légèrement mais suffisamment pour entraîner une douleur, que j’attribuais par ailleurs à un mal de tête. C’est intéressant de le voir, voir comment çà fonctionne, on comprend et on apprend beaucoup mieux quand on observe que quand on fait. C’est ce que donne la méditation guidée, on passe d’idées reçues (les miennes, les vôtres) à des idées à recevoir, comme si l’idéal venait se confronter au réel, et que ce dernier n’en avait pas grand chose à faire. J’ai vu quand même quelquefois sentir une tension aux mâchoires,aux tempes, au moment où une pensée très négative me venait à l’esprit. La méditation m’ a appris çà, la crispation, la tension, quand elle n’est pas attachée à la douleur, est plus visible, plus facile à sentir, à voir, sans l’aveuglement de la douleur. Dire aussi quand même, quand la voix est posée, comme les pattes de l’oiseau sur le fil, funambule, le guide devient quand même accompagnateur en montagne, en haute montagne et on se laisse guider, cordage ou non, en confiance. Très intense.

  2. Bonjour à tous ,

    Je viens partager avec vous l’après stage de samedi. Merci d ‘avoir accepté que Gaël m’envoie cela, je partage complètement la mise en place de la méditation quotidienne et aussi à un jour précis. Pour ma part j’essaie de méditer 1 jour sur 2 à une heure précise. Pour moi cela me paraissait plus facile de me mettre une heure précise en l’occurence à 19 heures , alors c’est drôle mais j’ai besoin de méditer toujours au même endroit pour l’instant. C’est dans ma chambre que j’ai choisis de méditer avec un petit tapis etc…
    Oui, je suis d’accord avec vous en disant que la méditation en groupe est porteuse et je le vis aussi comme cela le lundi soir au sein du groupe de clisson. La méditation à la maison est aussi un vrai moment pour moi, même si je galère souvent, cette méditation seule me permet vraiment de me poser et de prolonger la méditation collective.
    Oui je méditerais avec vous non pas le jeudi soir à 19h car je suis encore au boulot mais le vendredi soir à 19heures.
    belle journée à tous et Merci de ce partage.
    béa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *