Pourquoi Méditer les yeux fermés

C'est une question récurrente de la pratique de la Méditation.

Méditer les yeux ouverts ou fermés ? Difficile de trouver une réponse claire à cette question. Voici une liste non exhaustive de raisons trouvées sur internet pour illustrer la pratique de la Méditation les yeux mi-clos :

  • Méditer les yeux mi-clos nous inviterait à ne pas nous réfugier en nous, à faire le lien entre la séance et la vie,
  • par choix de la difficulté pour pouvoir y faire mieux face,
  • pour lutter contre l'assoupissement en restant vigilant et attentif, en favorisant la concentration,
  • pour développer la présence continue en restant pleinement attentif au présent,
  • pour ne pas bloquer les canaux de la sagesse comme le conseille la tradition Dzogshen,
  • afin que la clarté des cinq sens illumine l'esprit sans concept,
  • pour éviter la torpeur et l'agitation,
  • pour conserver l'état méditatif une fois la séance terminée,
  • afin de garder l'attention à la fois sur le plan physique et sur le plan subconscient,
  • pour que le regard se diffuse à la fois au-dehors et au-dedans. De ce double rapport émerge une quiétude particulière,
  • par soucis d'ouverture à la vie... 

Il serait tout à fait possible de créer la même liste pertinente servant les mérites de la Méditation les yeux fermés. Quels que soient les articles consultés, abondant dans un sens ou dans un autre, il est difficile de faire la part des choses. C'est la confusion et c'est en cela que la Méditation est avant tout une pratique de recherche : voir par soi-même.

Alors pourquoi pratiquer la Méditation les yeux fermés :

 

la méditation se pratique les yeux fermés

Si vous fermez les yeux, vous déconnectez les apparences. Et si vous ne bougez pas le corps, vous déconnectez aussi le corps. C’est-à-dire que vous ne sentez presque plus le corps d'où l'importance du confort de la posture. En faisant cela il reste ce qui ne vient pas et ne part pas, ce qui est toujours là, permanent, le refuge. La Méditation est, d’une certaine manière, une investigation. Vous fermez les yeux afin de voir ce qui est. Et là simplement vous êtes. C’est savoir sans comprendre, savoir au-delà de la compréhension. C’est pourquoi la Méditation est impossible à expliquer. Seul compte de le faire d'une façon "scientifique"  dans le sens où il n'y a de pas recours à l'imagination, l'esprit est au repos. En fait, la Méditation demande juste d’être scientifique, de regarder ce qui est au-delà des pensées, des émotions, des sensations, des expériences, des apparences. Au-delà du corps-esprit, au-delà de tout ce qui est en perpétuel mouvement.

Et si vous restez assis là pendant un moment les yeux fermés, vous noterez que le rythme de vos pensées se ralentit. Même si quelques pensées viennent ce n'est plus important. Si vous restez assis encore un peu plus longtemps les sensations s'atténuent. L’esprit au repos peut enfin voir et ne va pas essayer de comprendre. Il peut commencer à savoir.  L’esprit veut toujours comprendre, tourne en rond, a beaucoup d’opinions... On dirait qu’il n’y a pas de fin ? L'esprit est dans une mauvaise vision, la vision duale. La pratique de la Méditation montre le chemin à l'esprit pour se libérer parce que c'est lui qui souffre. C'est pourquoi la Méditation se pratique les yeux fermés. 

Mais par moment, notamment lors du démarrage de l'apprentissage, certaines personnes ont des difficultés à fermer les yeux. Ils préfèrent avoir les yeux mi-clos parce que c'est plus facile pour eux ainsi de se concentrer, de focaliser l'esprit.  

La Méditation n'est pas la concentration. Mais la concentration est l'outil pour entraîner l'esprit à se stabiliser. 

Alors si cela vous apparaît plus simple les yeux ouverts, n'hésitez pas. À un moment, naturellement, vous les fermerez.

 

© la Méditation guidée, Gaël Brajeul tous droits réservés.

2 commentaires sur “Pourquoi Méditer les yeux fermés

  1. Au tout début de mes recherches pour trouver un cours de méditation, comme beaucoup, mon premier réflexe a été de consulter internet.
    Mon idée première étant que la méditation se faisait les yeux fermés, j’ai été surprise de lire que l’on pouvait méditer les yeux mi-clos ou le regard fixé sur un point mobile comme par exemple une flamme de bougie.
    J’ai essayé, la concentration était difficile. J’ai trouvé l’exercice compliqué.
    Fermer les yeux me semble beaucoup plus naturel, c’est déjà un appel au calme, à un beau moment très personnel que l’on s’offre.
    Ma méditation est maintenant plus régulière et dans ce texte fluide, j’y trouve plus qu’un article sur le fait de méditer les yeux fermés.
    « Voir par soi-même, se déconnecter des apparences, déconnecter le corps, le refuge, le rythme des pensées qui se ralentit… » tout cela je le ressens de mieux en mieux.
    Un encore un bel article agréable à lire.
    Merci Gaël

    1. Merci beaucoup Nathalie pour ce retour d’expérience précieux ! Cela donne tout le sens à ce travail d’écriture complémentaire à la Méditation collective et personnelle. La confirmation de le voir par soi-même vient encore renforcer l’ensemble. C’est le coeur du travail Méditatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *